Les Missions

La genèse

L’institut Danse Santé est le fruit d’un parcours de 10 ans et qui remonte quand le Malandain Ballet de Biarritz a créé son équipe médicale en 2010. À la suite de la mise en péril d’une nouvelle création chorégraphique à cause de blessures de plusieurs danseurs, le Ballet a mis en place une équipe médicale pour répondre au mieux, au plus efficace et de la manière la plus pérenne aux pathologies rencontrées par les danseurs dans la pratique de leur art.

 

Cette expérience terrain et les retours des danseurs qui ont alimenté de problématiques l’équipe médicale ont permis de développer des programmes de recherches appliquées innovants. Ces recherches sont innovantes à plus d’un titre : Il existe peu de travaux sur la prise en charge de la santé des danseurs qui prennent en compte tous les métiers et tous les intervenants qui gravitent autour du danseur (chorégraphe, maitre de ballet, salle de spectacle, médecins, kiné, ostéo, médecine du travail, équipementiers, institutions, …) : le danseur est au centre des préoccupations. 

 

Après 10 ans de travail en collaboration avec le CCN – Malandain Ballet Biarritz, l’équipe médicale qui accompagne les danseurs de la compagnie, est régulièrement sollicitée pour :

– Partager ses connaissances

– Développer des programmes de recherches appliquées et diffuser au plus grand nombre la teneur de ses travaux 

– Adapter au grand public les résultats pour répondre aux enjeux de santé publique au travers de différents dispositifs

Le réseau constitué tout au long de ses 10 années a incité la création de l’Institut Danse Santé afin de se structurer pour mieux répondre aux demandes et partager les connaissances acquises.

Sa démarche en tant que “Living lab” est centrée sur l’usager : le danseur qu’il soit professionnel, amateur, débutant ou non pratiquant. Selon le Ministère de la Culture 1 français sur 4 pratique ou a pratiqué déjà pratiqué la danse.

Cette action répond à 2 grands objectifs : la Santé pour la Danse, la Danse pour la Santé.

Objectif 1 : la Santé pour la Danse

Comme pour chaque discipline physique, athlétique de très haute intensité, les corps peuvent être soumis à rude épreuve. S’il existe aujourd’hui des protocoles de préventions et de soins dans des disciplines comme le rugby, le tennis, le football…  Il y a un véritable manque dans le monde de la danse professionnelle et aussi amateur.

 

Le Danse Living Lab travaille sur des protocoles de prévention et de soins des pathologies spécifiques aux pratiquants de la danse qu’ils soient professionnels ou amateurs en lançant des programmes de recherches appliquées, en diffusant les résultats de ses recherches, en sensibilisant les acteurs du monde de la danse et en formant les professionnels de santé à ses pathologies spécifiques. 

 

Pour chaque protocole de recherche, une équipe est constituée sur mesure. Cette équipe regroupe des professionnels de la santé mais aussi des danseurs, des chorégraphes, des maîtres de ballet…. Pour répondre de manière concrète et pratique aux problématiques de santé dans la danse.

Concernant la formation des professionnels de santé aux pathologies liées à la pratique de la danse, elle vient répondre à un véritable enjeu de santé publique : près de 4 millions de français pratiquent la danse. 

Objectif 2 : la Danse pour la Santé

Dans le cadre de Loi n°2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé, le sport est devenu un outil majeur de prévention.

 

Le potentiel de la danse pour améliorer la santé et le bien-être commence enfin à être reconnu et étudié par les scientifiques, ainsi qu’à être exploité pour une variété de problèmes de santé physique ou psychologique.

 

L’objectif est de toucher des populations sédentaires, fragiles, isolées,… et de leur ouvrir la pratique de la danse : la coordination de mouvements au rythme de la musique stimule les connexions cérébrales, en même temps qu’elle préserve la santé et renforce l’estime de soi.

 

Cette activité a des effets bénéfiques sur les personnes souffrant de stress ou d’anxiété. Son caractère collectif encourage les échanges et permet aux personnes de rompre leur solitude. Idéale pour les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires : la danse permet d’entretenir et de muscler son cœur, de prévenir le cholestérol, le surpoids et d’améliorer sa circulation sanguine. La plupart des styles de danse sont basés sur l’apprentissage de pas et de chorégraphies. La capacité de concentration, la mémoire et l’attention sont essentielles : il faut être capable d’observer les gestes à reproduire, de retenir les enchaînements, puis de les restituer.

 

Chaque atelier propose un contenu pédagogique adapté au public cible et co-construit avec la structure d’accueil. Ce contenu prend en compte les pathologies des participants, leurs objectifs et leurs disponibilités.

Partenaires